leTolerme, les loisirs natures

leTolerme, les loisirs natures

Projet SANDAYA

3 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir
Beaucoup se préoccupent des conséquences de ce projet >> Pourrait on SVP avoir une documentation sur le Projet SANDAYA, un document en expliquant les objectifs, son périmètre, les conditions d'exploitation etc ... Merci d'avance. C. Lougovoy

2 appréciations
Hors-ligne
Pour le moment juste un avant projet a été présenté aux élus locaux début 2019, je pense que Sandaya doit avoir maintenant un projet plus abouti, mais je n'en n'ai pas connaissance.
Si vous me donnez votre adresse mail je peux vous envoyer l'avant projet.
Pour info les communes concernées par le projet, sauf SOUSCEYRAC EN QUERCY ont délibérées favorablement pour l'étude de la réalisation du projet, SOUSCEYRAC ne s'est pas encore prononcé.
Personnellement je trouve regrettable que le projet n'est pas fait l'objet de réunions publiques avant le vote. Je pense également que ce projet génèrera plus inconvénients que d'avantages.
Bien cordialement
P. ROISIN

3 appréciations
Hors-ligne
Ne serait il pas plutôt possible de mettre cet avant projet en ligne SVP ?

Sur / ce projet génèrera plus inconvénients que d'avantages. >> C'est bien là ce que nous craignions ( usagers de longue date que nous sommes et fiscalement contributeurs) toute Privatisation d'Espace Public pouvant justement nous priver d'une jouissance publique, voire, générer des charges et/ou risques financiers publics . Que cela se fasse sans information ni concertation "citoyenne" passe de plus en plus mal.
=> pourriez vous donc développer ce que vous entendez par ces inconvénients là ?

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Le principal problème à mes yeux est celui de l'eau en terme de consommation et de rejets. Je vois mal le Tolerme suffire à la consommation des abonnés actuels et des 2000 à 2500 personnes qui sont annoncés en période de pointe, d'autant que la tendance des débits d'eau est à la baisse et quid de l'avenir à 10/20 ans en raison du réchauffement climatique qui va s'accroître. En terme de rejets les stations d'épuration n'aiment pas bien les différences importantes de volume à traiter (en saison/hors saison). Aussi probablement des impacts sur la faune et la flore. Ça c'est pour la partie écologique.
Pour la partie économique on nous dit qu'il n'y pas d'argent public investi. Mais Il va falloir en premier faire l'acquisition de terrains, puis faire des aménagements routier, puis réaliser une nouvelle station d'épuration, puis faire le renforcement des réseaux, je doute que Sandaya finance l'ensemble des ces actions.
Sur la création d'emplois, il suffit d'aller sur le site de Sandaya pour avoir les chiffres sur l'emploi dans les centres existants, de faire une règle de trois et de constater que les emplois seront très, très en deçà des chiffres annoncés.
Et enfin en terme de retombées économiques, il ne faut pas s'attendre à des miracles. Le business model des ces entreprises et d'attirer les gens avec des prix d'appels très attractifs et ensuite de les faire consommer au maximum sur place. Il suffit d'aller sur le site de Sandaya pour se rendre compte à quel point les sites existant sont équipés. Ceux sensiblement de la taille du projet Tolerme possèdent tout ce dont on peut avoir besoin, y compris coiffeur et distributeur de billets.
Alors effectivement il y aura quelques emplois créés, quelques retombées économique, mais à quel prix écologique et quel niveau de financement public.
Ensuite je pense qu'il faut oublier en période de pointe les balades tranquilles autour du lac, mais c'est presque secondaire je dirai.
Bien cordialement
Patrick ROISIN

3 appréciations
Hors-ligne
Patrick, je ne connais pas votre fonction ( = si vous pouviez préciser svp ) mais comprends en vous lisant que vous seriez plutôt réticent à ce projet ( ainsi que le serait, restant seule "opposante", la Mairie de Sousceyrac ... n'est ce pas  ? ). Vous exposez là une partie de ce que beaucoup pensent et disent, qui ne croient absolument pas à la viabilité d'un tel projet au lac ! => Quel poids ont vos arguments et mises en garde dans la mise au point de ce projet ? Quels sont exactement les acteurs et les "décideurs".. ? Quel est le déroulé de décision prévu ?

3 appréciations
Hors-ligne
N'était il pas question d'une Enquête d'Utilité Publique ?

2 appréciations
Hors-ligne
Je suis adjoint en charge du développement durable et de l'environnement à la Mairie de SOUSCEYRAC EN QUERCY. Je suis également un des huit délégués de la Mairie se SOUSCEYRAC au SYMLAT. Comme je le précisais ultérieurement le conseil municipal de SOUSCEYRAC ne c'est pas prononcé. Je ne suis effectivement pas favorable au projet tel que présenté actuellement, mais je ne peu pas présager de ce que décidera le conseil municipal.
je n'ai jamais eu l'occasion d'exposer mes arguments avec les autres membres du SYMLAT et je pense que ceux-ci auront peu d'impacts, tellement les élus sont éblouis par ce projet.
Les abords du lac sont propriétés du Grand-Figeac, mais un des vice-présidents a annoncé laisser le libre arbitre aux élus de proximité.
Normalement il devrait y avoir une étude d'impact de réalisée, mais compte tenu du coût de telles études souvent les collectivités demandent au porteur de projet de financer ces études. Donc à moins d'un très gros problème, je vous laisse deviner ce que sera la conclusion d'une étude financé par Sandaya. Pour l’enquête publique je ne sais pas ...
Par contre je ne suis pas sûr que le projet ne soit pas viable économiquement pour Sandaya au moins à moyen terme. C'est je pense, une société qui maitrise bien le sujet, qui a une une puissance de feu non négligeable (~ 6 M d'euros de com par an).
Bien cordialement
Patrick ROISIN

3 appréciations
Hors-ligne
Merci beaucoup de ces précisions.
Pour ne pas" polluer" ces échanges, ne pas les rendre illisibles, peut être faudrait il ouvrir un sujet Projet par thème exemple :  Projet Lac et accès plage  ... qu'en pensez vous?

0 appréciations
Hors-ligne
Très bonne idée.
Cette saison nous avons pu voir une plus grande fréquentation,les français ayant plutôt passé leurs vacances a la campagne.Ce sont surtout des familles a petits revenus qui ont fréquenté le lac du Tolerme ainsi que des camping caristes.La gratuité de l'entrée en est bien sûr la raison.
Si une partie du lac se trouve en quelque sorte "privatisée"(aux vues du plan du projet)Ce type d' utilisateurs pourront-ils y trouver leur place ?

1 appréciations
Hors-ligne
Merci de toutes ces précisions, c'est également tout ce qui me préoccupe.
Que peut le citoyen lambda pour faire entendre son inquiétude  devant cette pollution et frais prévisibles

3 appréciations
Hors-ligne
Oui...  il serait donc IMPORTANT d'avoir une réunion d'Information, rapidement, pour "exprimer ces inquiétudes".

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tousje me permets d'entrée dans cette conversation afin d'apporter quelques éclaircissements. Etant président du syndicat du lac je peux vous apporter des informations au fur et à mesure du projet. Dans un premier temps, je comprends vos doutes et inquiétudes légitimes puisque j'ai eu les même réactions au début. Nous avons tous conscience que le lac du Tolerme est un écrin de nature qui se valorise de jour en jour et qu'il est hors de question de le donner en pâture à des investisseurs qui en feraient un objet de consommation.Pour le moment voici les éléments que je peux dire avec certitude puisqu'ils ont été validé par le porteur de ce projet : Ce projet se situera sur des terrains privés qui se trouvent sur les hauteurs au dessus de la plage. A priori un accord de principe a été trouvé avec les propriétaires - vous en conviendrez que la première chose à s'assurer pour un tel projet est de pouvoir acquérir du terrain. Pas de foncier = pas de projet.Ces terrains seront acquit par le porteur de projet (pas d'argent publique)[/i][i]Je peux dire avec certitude également que la plage et le chemin autour du lac resteront publics, c'est une condition impérative que les élus ont exigé. Le toboggan aquatique, l'aire de jeux pour enfants et le restaurant actuel (au dessus de la plage) seront rénovés et agrémentés d'une piscine couverte. Ce nouvel espace aquatique sera ouvert au public mais payant - comme le toboggan actuel. Des tarifs très préférentiels seront proposés aux habitants locaux.Tous ces investissements sont privés et aucun argent public ne sera investit sur cet espace.[/i][i]Concernant l'assainissement, le porteur de projet sera contraint de construire une installation de traitement des eaux usées, c'est évident que la station actuelle ne pourra pas absorber cet augmentation de population. L'eau potable est en réseau depuis quelques mois (le périmètre : Padirac/Gréalou/ Bagnac) du nouveau syndicat d'eau peut absorber ce surcroît de visiteur. La capacité de production est bien supérieure à la consommation actuelle et le réseau de distribution du lac est aussi en capacité d'absorber cette nouvelle population. Néanmoins, je vous communiquerais les chiffres production/consommation prochainement.[/i][i]Les routes qu'en à elles, devront être renforcées et cette problématique sera à aborder avec le Conseil Département le moment venu.[/i][i]Maintenant, les services à l'intérieur du camping, le porteur de projet nous assure qu'il n'y aura que le restaurant avec une vente de produits locaux et rien de plus ; donc pas de coiffeur et pas de distributeur de billets. Par contre peut être des accords avec les commerçants ambulants locaux pour la distribution de bien de consommation?[/i][i]Depuis 2014, le conseil syndical et moi même avons orienté le lac sur un développement durable exclusivement. Je rappelle également qu'un développement durable se fonde sur 3 principes fondamentaux ; un volet social : ce projet pour le moment prévoit entre 15 emplois permanents et 80 emplois saisonniers ; un volet économique, une taxe de séjour conséquente, peu d'argent public dépensé, hors mis le département pour les routes si besoin ; et le côté écologique, un travail a débuté entre la LPO et le porteur de projet pour évaluer l'empreinte écologique négatif et trouver les compensations environnementales nécessaires. Les constructions HLL ne seront qu'en bois et masquées dans un environnement replanté d'essence locale.Il y aura certainement d'autres problématiques au fur et à mesures de l'avancé du projet et je ne manquerais pas de communiquer sur cette conversation.Je vais conclure en disant qu'une réunion publique aura bien lieue pour poser toutes les questions qui nous préoccupent mais que la date n'est pas fixée. Pour le moment, le porteur de projet rencontre les services techniques de Grand Figeac afin de définir le cadre réglementaire. (idem si le projet ne rentre pas dans un cadre réglementaire, il n'aura pas lieu d'exister)Dès cette étape passée et un projet dessiné, la réunion publique pourra être fixée afin de recueillir les attentes des habitants et de répondre aux inquiétudes. Je reste lucide et réaliste, je pense que le temps des élus éblouis par des projets pharaoniques est dépassé et que le seul intérêt est de développer notre territoire dans le respect de la nature (bien sûr) mais aussi des habitants qui y vivent toute l'année.Voilà pour aujourd'hui, j'attends vos commentaires et questions supplémentaires aux quelles je n'aurais pas répondu. Ne vous inquiétez pas si mes réponses sont tardives, je ne suis pas connecté 24h/24.

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Harry, je me permets à mon tour de réagir à tes précisons. Tu parles de projet privé sur un terrain privé, mais dans le même temps tu parles de création d'une piscine, avec aire de jeux et restaurant privé, il y a donc bien privatisation d'un espace aujourd'hui public.
Concernant l'eau quand bien même on soit en mesure de fournir suffisamment d'eau, on ne peut pas se contenter de ça. La tendance n'est pas à plus de consommation d'eau, mais à moins de consommation d'eau. Preuve en est, l'action initiée par la région sur la réutilisation des eaux non conventionnelles. Est-ce que Sandaya s'engage sur le retraitement et la réutilisation des eaux   grises ?
Concernant l'emploi, ces chiffres sont très largement gonflés pour ne pas dire faux. Fin 2019 dans la revue DECISION, Sandaya a annoncé employer 700 personnes
en haute saison pour 11 600 emplacements, ce qui fait 0.06 emploi par
emplacement. Donc pour un projet à 400 emplacements ferait 24 salariés
en haute saison. je laisse chacun deviner combien de salariés
permanents 3, 4, 5.
Il y aura inévitablement de l'argent public engagé, routes, réseaux ...
Je ne crois pas une seconde que Sandaya se limite à un seul restaurant (voir les équipements dans les différents site Sandaya) et ça je pense que c'est quelque chose que l'on ne peut pas leur imposer, commercialement parlant ils font ce qu'ils veulent chez eux. La lucidité voudrait que ça soit une évidence.
Bien cordialement
Patrick ROISIN

0 appréciations
Hors-ligne
Le sujet des emplois est très important pour les communes environnantes.Mais attention au calcul souvent utilisé en communication..Il y a une différence entre les emplois de la réalisation du projet et ceux de son fonctionnement.
François Matrod

2 appréciations
Hors-ligne
Concernant l'emploi de fonctionnement après avoir pris des renseignements auprès d'un professionnel de l'hostellerie de pleine air. On peux supposer pour un site de 400 emplacements, 4 à 5 emplois permanents et de 30 à 40 emplois saisonniers en période haute selon le nombre de prestations proposées.

3 appréciations
Hors-ligne
Dites donc, seulement 4 à 5 emplois permanents et de 30 à 40 emplois saisonniers .... ce serait une petite bombe cela, pour nos élus . 

1 appréciations
Hors-ligne
Merci de vos commentaires, cela correspond bien à ce que  je pensais..et pour les réseaux communications et autres, il est évident qu'argent public il y aura donc..le notre..
--concernant la piscine couverte que les écoles pourraient utiliser,
l'hiver qui paiera le chauffage et  l'entretien??..pour l'instant les enfants apprennent à nager dans le lac, on pourrait imaginer des cours le matin avec les maîtres nageurs sur place dans espace toboggan déjà existant, et accès au public
, à quelle période.? Même en pleine saison.?..si c'est l'hiver, même question sur chauffage et entretien?
Joëlle Charreau

0 appréciations
Hors-ligne
Une piscine pour que les scolaires puissent apprendre a nager même en hiver voilà un beau projet !

2 appréciations
Hors-ligne
Effectivement l'idée est séduisante, mais il faut bien garder à l'esprit, que le site sera exploité par une Sté privée. Cette Sté fait ce qu'elle veut chez elle et je vois mal un privé laisser libre accès à son outil de travail. A moins que l'espace piscine soit financé et donc propriété de la collectivité et loué au privé.

3 appréciations
Hors-ligne
Mr Harry Hammerschmidt SVP >> Que sauriez vous (*) nous dire de ce sujet "piscine" ?
Les "négociations contractuelles " concernant les espaces et installations collectives ont elles commencé et qui les suit juridiquement ?
(*) ou à qui faut il s'adresser...

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour
Concernant la piscine c'est une proposition de Sandaya à priori ils ont déjà des partenariats dans d'autres sites et cela  fonctionne bien. Les  cours de piscines sont généralement fait au printemps et le camping serait ouvert entre avril et octobre. Quoiqu'il en soit le projet n'est pas assez défini pour le moment pour rentrer dans les détails. A l'heure actuelle Sandaya doit préciser encore des éléments aux services de Grand Figeac afin d'analyser si le projet est réalisable ou non. Donc j'invite tout le monde a noter toutes les questions et les interrogations afin de les poser lors de la réunion publique qui j'espère aura lieu dans les prochaines semaines.

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour
Merci de ces informations Harry  ;) Vous invitez donc tout le monde à noter toutes les questions et les interrogations afin de les poser lors d'une prochaine réunion publique >> Cependant, pouvez vous nous assurer qu'il ne sera pas "trop tard" alors pour les poser ces questions et qu'il en soit tenu compte.... Il nous faudra donc reposer les mêmes questions, toujours sans réponse, comme l'accès public à la Plage, même si elle reste "publique", à la baignade en été  (quand il fait beau et chaud, sinon c'est sans aucun intérêt) ) à toute heure, ainsi qu'aux espaces publics actuels (parkings, pelouses, piquenique et barbecues ...) soit, qu'est il prévu exactement et/ou quelles contreparties?

Dernière modification le jeudi 15 Octobre 2020 à 11:26:40

0 appréciations
Hors-ligne
Mr le président  projet Sandaya                                                                                                                   
 
J’aimerai apporter quelques éléments deréflexion qui sont je croix  dansl’intérêt du territoire. Comme vous le savez nous avons besoin de dynamiser
notre économie, de sauver nos écoles, de garder notre jeunesse sur nos communes
respectives parce que sans elle il sera difficile de garder une dynamique  dont nous avons tant besoin                                  

L’intérêt de ce projet est multiple, il créé des emplois, il apporte  de la taxe de séjour, il fixe la populationsur le territoire, il favorise la vente des produits locaux vendu sur le site,
les enfants de nos écoles pourront profiter de la piscine du parc aquatique en
période scolaire.                                                                                                                                                             
Parler de tourisme sans parlerd’hébergement cela me semble utopique ,il nous faut absolument garder sur notre
territoire les touristes pendant la période qui va de mai a septembre cela sera
profitable a nos commerces ,nos restaurants ,nos sites touristique .D’autres
projets sont a venir comme la voie verte avec des ramifications sur le ségala ,sans
parler du chemin des crêtes  lier auchemin de Compostelle  qui passe a Latronquière,il faudra les loger ces marcheurs.                 

   Il faut savoir faire confiance tout enrestant vigilant aux investisseurs qui pour une fois s’intéressent  a nous, tous ne sont pas des escrocs  il y a aussi des gens sérieux les exemples nemanque pas il suffit de regarder autour de nous, je peux attester du sérieux du
président et du directeur pour les avoir rencontrés plusieurs fois.                                                                                                                        
                              
Voila Mr leprésident  ce que je voulais mettre  en exergue au sujet de ce projetd’hébergement durable écologique dissimuler dans la nature qui sera j’en suis
sur sera bénéfique pour nous tous.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    CordialementMichel Le Roux

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour
Grand Merci Mr Le Roux de vos éléments de réflexion.

Nous comprenons bien, en tant qu’usagers du Lac, que son entretien est lourd financièrement et que se présente là une opportunité économique pour les communes du secteur qui souffrent énormément des mesures de fermeture ou regroupements des Services Publics depuis des années (écoles, Postes, gendarmeries… )…. ainsi que des restrictions budgétaires !
Nous comptons sur les élus pour en discerner tous les avantages (mais aussi les charges et inconvénients) à court ET long terme.

SI l’intérêt local est bien sûr primordial, n’oubliez pas cependant qu’une partie non négligeable de cette économie locale est soutenue par la présence de résidents « secondaires «  (40% ?)
qui profitent du Lac essentiellement pendant la période estivale, et de la baignade quand il fait beau et chaud, avec leurs familles et visiteurs.
Une information et une consultation préalable auraient donc été souhaitables, d’autant plus que ce projet semble revenu aux limites plus « raisonnables » d’un grand camping que l’on le souhaite a
minima très respectueux de ce magnifique environnement, au mieux d’être conçu comme une véritable «  vitrine » de méthodes et techniques écologiques et environnementales .

Ouvert au mieux d’avril à octobre, si nous avons bien compris, ce projet, qui privatiserait manifestement des espaces publics et interdirait un accès libre et commode à la Plage en été , impacte donc directement tous les usagers actuels, résidents secondaires ou des communes plus éloignées, touristes ou vacanciers...  Or, aucune disposition ou considération ne semble être mise en œuvre pour en tenir compte.
Mais croyez bien que nous ne demandons qu’à être convaincus du contraire !

Cordialement
Catherine Lougovoy

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
J'ai découvert le projet Sandaya pour le Tolerme, au mois de juin dernier. J'ai été catastrophée, notamment par le document PDF " lac du Tolerme: un second souffle" réalisé par Sandaya. Comment imaginer et accepter que ce site magnifique, unique dans le nord du Lot, soit dénaturé par l'implantation d'un tel projet?
Mon courrier aux municipalités concernées est resté sans réponse à ce jour.
La lecture de ce forum ne me rassure guère. " le toboggan, l'aire de jeux.... seront rénovés et agrémentés d'une piscine couverte" Ces emplacements se trouvent bien au bord du lac, il s'agira donc bien d'une privatisation de l'espace public!
Je ne vais pas reprendre ici toutes les questions posées dans mon courrier. Pourquoi les municipalités parties prenantes n'organisent-elles pas une réunion publique?
Concernant l'eau: le débit du ruisseau en sortie du lac sera-t-il garanti en quantité et en qualité?
Plusieurs intervenants parlent de dynamiser l'économie locale, en particulier par la vente de produits locaux.
D'abord, Sandaya est-il en mesure de garantir un apport de clientèle sur une période donnée?
De quels produits locaux parle-t-on? Du cabécou, du canard, de l'agneau du quercy?
Aucun de ces produits ne vient du Ségala. Malheureusement, ce territoire pratique le plus souvent une agriculture totalement éloignée de la consommation. C'est cette économie que les élus devraient s'employer à redynamiser en l'incitant à se réorienter vers la production et la transformation de denrées destinées à la consommation. On peut penser  au porc, à la volaille : de petites structures avec ateliers de transformation pourraient être créatrices d'emploi. Pourquoi ne pas relancer la châtaigne (cf l'Ardèche), Le sarrasin?
Attendre le salut de la manne touristique me paraît totalement illusoire.

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Je rebondi sur votre réflexion sur l'économie locale, très éloignée du projet Sandaya, mais pleine de bon sens.
Nous allons vivre de plus en plus dans un monde sous contrainte (réchauffement climatique, rareté des ressources naturelles). Il est donc essentiel de préparer nos territoires a cela en développant une économie locale nous apportant plus d'autonomie alimentaire et énergétique.
Il va falloir nous réinventer et ne pas attendre uniquement l'aide d’éléments extérieurs, qui ne sont pas là pour nous aider, mais pour leurs intérêts.
Bien cordialement
Patrick ROISIN

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous

Mr Harry,  le 5 octobre vous indiquiez Pour le moment, le porteur de projet rencontre les services techniques de Grand Figeac afin de définir le cadre réglementaire. (idem si le projet ne rentre pas dans un cadre réglementaire, il n'aura pas lieu d'exister)
>>
Un mois après où en est on svp ?

Cdt
Catherine Lougovoy

Dernière modification le lundi 02 Novembre 2020 à 08:29:02

0 appréciations
Hors-ligne
L'économie locale ? vaste question et pourtant il y a de nouveau des jeunes qui s'installent dans notre nord du Lot en fuyant les villes.Artisans,agriculteurs,maraîchers bio,porteurs de projets sportifs culturel ou de loisir.Quelle place donnerait-on a ses personnes dans le projet Sandaya ?
- Une boutiques de produits alimentaires locaux,de produits artisanaux,vêtements,bijoux etc...
- Un partenariat sur des projets de loisir,poney club,randonnée etc...
Ou cherche-t-on a créer un site fermé ou le touriste aisé sera bien protégé dans un univers clos ?

3 appréciations
Hors-ligne
En ce 8 nov 2020, quelqu'un pourrait-il nous dire où en est ce projet SVP ? Est il aussi "confiné" que le reste ... ou y a t il quelque avancée ?
Merci d'avance
C.Lougovoy

3 appréciations
Hors-ligne
10 novembre... Toujours pas de réponse des communes auxquelles j'avais envoyé un courrier à la mi-octobre. Depuis, jai laissé un message à secretariat.general@grand-figeac.fr : pas de réponse!
Je viens d'adresser un nouveau courrier à Mme Lavergne, maire de Latronquière, mais cette fois au titre d'élue du Grand-Figeac, responsable de l'animation du secteur Nord-Est du Grand-Figeac!
Je vais également contacter  secretariat.developpement@grand-figeac.fr , chargé du développement territorial, du tourisme.... Confinement implique pas de réunion publique, mais cela ne devrait pas empêcher les responsables politiques de s'exprimer, me semble-t-il! Il va bientôt falloir se poser des questions sur la pratique de la démocratie!

3 appréciations
Hors-ligne
10 novembre... A l'instant réponse de Mme Lavergne que je soumets à votre réflexion:

J'ai transmis votre courrier au Grand-Figeac pour qu'il vous apporte une réponse car c'est eux qui sont en relation avec
les porteurs de projet.
Ce que je sais, c'est que le groupe Sandaya a contacté les propriétaires des terrains qui les intéressent.Lorsque la réunion publique sera programmée, il y aura une communication faite auprès des communes.
Qui représente le Grand-Figeac? Ce ne sont pas les élus?


Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Projets en cours.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 255 autres membres